Les sujets inutiles en voyage

le 07/11/2018

Certains sujets n’ont pas lieu d’être abordés en voyage. Du moins, ce n’est pas toujours conseillé.

Les évoquer maladroitement vous causera bien des déboires.

La politique

Bien entendu, parler politique dans certains pays (comme la Chine, la Russie et même les États-Unis) est vivement déconseillé.

De toute manière, en tout bon touriste, vous n’êtes pas là-bas pour ça !

D’un autre côté, si vous êtes dans un pays comme la Hongrie ou l’Arménie, vous aurez une bonne excuse pour ne rien connaître en matière de politique locale.

Par contre, si vous êtes en Russie ou aux États-Unis, ce sera plus difficile.

Vous devez savoir qui est Donald Trump ou Vladimir Poutine. A moins de vivre dans une grotte, elle-même à l’intérieur d’une grotte, et au centre de Mars. Et encore…

Le problème se posera lorsqu’un local commencera à se plaindre de la politique de son pays. Même si c’est très vague.

Dans ce cas, c’est simple ! Laissez la personne parler ! Et surtout, restez neutre !

La religion

Là, c’est déjà plus compliqué ! Surtout quand la religion est étroitement liée à la politique d’un pays.

On en est encore à ce stade, en 2018 !

D’ailleurs, la religion est toujours omniprésente dans la culture de nombreux pays à travers le monde. Pour ne pas dire tous !

Le système de croyances est une partie intégrante de l’humain. Et c’est compréhensible quand on s’est longuement intéressé aux fondamentaux du sujet.

Mais là n’est pas le sujet !

Si vous parlez de religion en étant maladroit, vous risquez autant de problèmes qu’en parlant de politique en mal. Surtout dans certains pays, encore une fois.

Certains locaux seront aussi amenés à vous parler de religion. Avec une certaine passion, voire une certaine foi !

Je me souviens notamment d’un commerçant israélien à Budapest. Il était très fier de son pays comme de sa religion.

Dans ce cas, faites comme avec les avis politiques ! Restez neutre ! Ou acquiescez au mieux ! Même si vos avis personnels sont très contraires.

Encore une fois, vous n’êtes pas en voyage pour lancer des débats philosophiques, ésotériques ou métaphysiques.

Et surtout, veillez à respecter les coutumes du pays. Même si elles sont étroitement liées à la religion. Et même si elles ne sont pas forcément en accord avec vos valeurs.

Les critiques (ouvertes) sur un pays (ou une culture)

En tant que touriste, il est très mal vu de critiquer ouvertement (ou indirectement) un pays, sur ses aspects sociétaux comme culturels.

C’est surtout une question de savoir-vivre et de politesse envers les locaux.

On m’avait dit qu’un touriste en France ne risquait pas la prison s’il disait du mal du Président de la République.

C’est vrai. Mais vous n’aimeriez pas qu’un touriste critique ouvertement un personnage politique (si important soit-il) ou votre pays en général.

Et bien c’est la même chose lorsque vous êtes étranger dans un pays.

Vous pouvez aussi avoir affaire à des patriotes très chauvins. Et dans certains pays, la critique ouverte rejoint les deux sujets sensibles évoqués juste avant.


Retrouvez aussi :

En attendant la suite...